Résultat de recherche d'images pour "carte localisation de l'Aisne"      Pendant la Première Guerre Mondiale, le département de l’Aisne est l’un des départements français les plus touchés. Des réfugiés des départements de l'Aisne et de la Somme, évacués par les Allemands, furent accueillis notamment dans le village belge de Ways, entre février et juin 1918. 

     La bataille sur Le chemin des Dames au printemps 1917, reste sans doute l’une des batailles les plus importantes de la Première Guerre Mondiale. Ainsi, 08 Banyulencs "meurent pour la France" dans le département de l'Aisne durant cette grande offensive.

     Cependant, la durée de la bataille (08 mois), les incessants tirs des artilleries, et l'échecs des différentes offensives menées par l'Etat-major français, font naître plusieurs foyers de rébellion dans l'armée française, notamment autour de Soissons. C'est le début des « mutineries de 1917 », qui donnent une orientation protestataire collective aux différents cas de désertion. Elles se soldent par l'exécution d'une cinquantaine de meneurs, et une meilleure prise en charge des conditions de vie des soldats (amélioration de la distribution du courrier, amélioration du ravitaillement pour les troupes postées en 1ère ligne, amélioration de la rotation des hommes entre les 1ère, 2ème et 3ème lignes, automatisation des dates de permission).

     Après l'armistice, une partie du département est classée en zone rouge, et un long travail de désobusage et de reconstruction est mené. Les 26 nécropoles nationales, dont la Nécropole nationale du Chemin des dames et la Nécropole nationale Bois Roger, qui accueillent près de 90 000 corps, témoignent des dommages causées. 


Pour lire les fiches des Banyulencs "morts pour la France" dans le département de l'Aisne durant la 1ère Guerre Mondiale, suivez les liens ci-dessous :

16 avril 1917 : MASSOT Louis (1896-1917) Sergent au 8ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Chevreux (02 : département de l'Aisne) sur Le chemin des Dames

16 avril 1917 : BAQUE Joseph (1894-1917) Soldat de 2ème classe au 22ème Régiment d'Infanterie Coloniale (R.I.C.), décédé à Laffaux (02 : département de l'Aisne) sur Le chemin des Dames

16 avril 1917 : COURTINE Jacques (1896-1917) Soldat de 2ème classe au 24ème Régiment d'Infanterie Coloniale (R.I.C.), décédé à Laffaux (02 : département de l'Aisne) 16 avril 1917 sur Le chemin des Dames 

16 avril 1917 : REIG Gaston (1885-1917) Lieutenant au 82ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Juvincourt (02 : département de l'Aisne)  sur Le chemin des Dames 

18 avril 1917 : BAUX Prosper (1892-1917) Sergent au 9ème Régiment de Marche des Zouaves (R.M.Z.), décédé à Courtecon (02 : département de l'Aisne) sur Le chemin des Dames 

06 mai 1917 : HAUT Jean (1882-1917) Caporal au 34ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Craonne (02 : département de l'Aisne) sur Le chemin des Dames

06 octobre 1917 : JOLLENT Charles (1887-1917) Soldat de 2ème classe au 215ème Régiment d'Infanterie (R.I.) décédé au chemin des Dames (02 : département de l'Aisne) sur Le chemin des Dames

23 octobre 1917 : BAILLE Calixte (1892-1917) Soldat de 2ème classe au 4ème Régiment Mixte des Zouaves et des Tirailleurs (R.M.Z.T.), décédé à Fort de la Malmaison (02 : département de l'Aisne) sur Le chemin des Dames 


Pour replacer sur une carte les communes de l'Aisne dans lesquelles les Banyulencs "morts pour la France" durant la 1ère Guerre Mondiale, suivez le lien ci-dessous :

1917 : La carte interactive pour replacer les lieux où les Banyulencs sont "morts pour la France"