Les poilus banyulencs "morts pour la France" entre 1914 et 1918

Utilisation du blog

     Il est possible d'entrer dans ce blog par divers accès, en fonction de vos besoins et de vos envies.

Création du blog - Image 1

 

1. L'entrée par le menu déroulant : en haut de l'écran situé sous la banière du blog, se trouve le menu déroulant. Passez sans cliquer votre souris sur le menu déroulant et vous verrez appraître la chronologie des différentes batailles durant lesquelles les 108 Banyulencs sont "morts pour la France".

Création du blog - Image 2

 

 2. L'entrée par le Répertoire alphabétique : à gauche de votre écran se trouve le "Répertoire alphabétique". Cliquez sur le nom et prénom du soldat qui vous interesse, afin d'ouvrir directement sa fiche récapitulative.

Création du blog - Image 4

Création du blog - Image 3

 

3. La fiche récapitulative : sur chaque fiche, vous pouvez cliquer sur :

  • Création du blog - Image 5

    le régiment qui renvoie sur une page permettant d'accéder au journal de marche du régiment durant la campagne 1914-1918, et recensant tous les Banyulencs décédés dans le-dit régiment ;

 

 

  • Création du blog - Image 6


    le département ou le pays de décès qui renvoie sur une page recensant tous les Banyulencs décédés sans le-dit département ou pays ;

 

 

 

 

 

  • Création du blog - Image 7


    La carte qui renvoie sur une page permettant de replacer sur une carte le lieu du décès ;

 

 

 

 

 

 

  • Création du blog - Image 8


    Durant qui renvoie sur une page relatant la bataille, et recensant tous les Banyulencs décédés durant la-dite bataille ;

 

 

 

 

 

 

  • Création du blog - Image 9


    Visionneuse - Mémoire des hommes qui renvoie vers sa fiche conservée par le S.G.A.

 

Posté par Orellut à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


29 décembre 2019

Conférence et cérémonie de dévoilement de la plaque commémorative

     Le vendredi 11 novembre 2016, Le Souvenir Français - comité de Banyuls-sur-Mer a organisé une après-midi mémorielle. Après une conférence présentant les parcours des 108 Banyulencs "morts pour la France" durant la Première Guerre Mondiale, une cérémonie a accompagné le dévoilement la plaque commémorative recensant les noms et prénoms de ces 108 hommes, installée au Carré militaire.

Création du blog - Carton conférence 1

Création du blog - Carton conférence 2

 

Les vidéos de la conférence et de la cérémonie, disponibles sur Souvenir Français (chaîne YouTube du comité de Banyuls-sur-Mer) :

 


Pour découvrir l'implication des élèves du groupe scolaire Aristide Maillol de Banyuls-sur-Mer dans le projet mémoriel, suivez le lien ci-dessous :

Les élèves Banyulencs dévoilent la plaque commémorative au Carré militaire

28 décembre 2019

2014-2019 : la commémoration du centenaire de la Première Guerre Mondiale par le comité banyulenc du Souvenir Français

Introduction, la mission confiée :

     En 2012, le gouvernement français crée la Mission Centenaire 14-18, dans la perspective de mettre en oeuvre le programme de commémoration de la Première Guerre Mondiale de 2014 à 2018. Pour répondre à l'appel de la commémoration nationale, le Colonel Barbiche Délégué Départemental du Souvenir Français pour le département des Pyrénées-Orientales en 2014, lance ce mot d'ordre départemental : "Zéro poilu oublié sur les monuments aux morts du département." Ce mot d'ordre entre en résonnance avec nos missions associatives et la nouvelles ligne directrice des relations entre les autorités militaires et les familles adoptée après la Première Guerre mondiale, avec la mise au centre de la question mémorielle dans le but de traiter le traumatisme de la guerre, à savoir récupérer les morts, notamment ceux non identifiés, et les honorer. 

    Ayant à coeur de s'impliquer dans la commémoration nationale tout en remplissant la mission départementale fixée, Le comité banyulenc du Souvenir Français s'est plongé de 2014 à 2017, dans divers dépôts d'archives, afin de répondre à ces simples questions : combien de Banyulencs sont-ils "morts pour la France" durant la Première Guerre Mondiale ? Et, sont-ils tous inscrits sur un monument aux morts en France et à l'étranger ?

2015-2017, l'enquête lancée dans les différents dépôts d'archives afin de remplir la mission confiée :

     Dans un premier temps, le 1er dépôt d'archives que nous avons consulté est ...Le monument aux morts de Banyuls-sur-Mer, sculpté par Aristide Maillol en 1933. En effet, sur la face interne des panneaux latéraux nord et sud sont gravés 92 noms et prénoms de Banyulencs "morts pour la France" durant la Première Guerre Mondiale.

     Dans un deuxième temps, nous nous sommes tournés vers le Secrétariat Général de l'Administration (SGA) afin de consulter en ligne sa base de données "Mémoire des hommes". A chaque soldat enrôlé dans l'armée française "mort pour la France" durant la Première Guerre Mondiale, correspond une "fiche de corps" dressée et conservée par l'administration française. Les fiches conservées dans les archives ont été scannées et mise en ligne dans une base de donnéesLa recherche lancée dans cette base de données en ne renseignant que la commune de naissance, apparait une liste "vertigineuse" comportant les noms et prénoms de 89 hommes natifs de Banyuls-sur-Mer.

     Dans un troisième temps, nous avons consulté le site internet des Archives Départementales des Pyrénées-Orientales, afin de lire les registres matricules pour les classes militaires comprises entre 1892 et 1919, c'est-à-dire pour les hommes nés entre les années 1872 et 1899. Ainsi, cette source nous a révélés que sur les 737 Banyulencs mobilisés durant la Première Guerre Mondiale, 94 étaient "morts pour la France" entre les 1ers jours du mois d'août 1914 et le 11 novembre 1918.

     Dans un quatrième temps, munis de l'autorisation délivrée par M. le Maire, nous avons consulté les registres d'Etat-civil pour les années 1872-1925. Grâce aux actes de décès ainsi qu'aux mentions marginales, nous avons établi une liste de 95 Banyulencs "morts pour la France" durant la 1ère Guerre Mondiale.

     Dans un cinquième temps, s'est déroulée la minutieuse comparaison des différentes listes établies, suivie par le rigoureux classement alphabétique. Ainsi, sommes-nous arrivés au nombre de 106 Banyulencs "morts pour la France", auxquels s'ajoutent 1 Toulousain et 1 Verdunois décédés à Banyuls-sur-Mer en 1916, le 1er à la gare et le 2nd à l'hôpital bénévole n° 13 bis. 

2015-2019, les actions mémorielles entreprises pour remplir la mission confiée :

      Malgré notre plongée dans la collecte, le classement et l'analyse de documents qui se font par nature dans la quiétude des salles de lecture et des bureaux, nous souhaitions que notre comité soit pleinement impliqué dans la commémoration du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, ainsi que dans la transmission de la mémoire des poilus banyulencs. Munis des informations que notre étude des documents commençait à livrer, nous avons inauguré le 25 juillet 2015 L'exposition temporaire : Les Banyulencs dans la Grande Guerre

     En comparant la liste de 92 noms et prénoms gravés sur le monument aux morts de Banyuls-sur-Mer et notre liste finale comportant 108 noms et prénoms, la différence est patente : Les 16 oubliés sur le monument aux morts de Banyuls-sur-Mer. Après une nouvelle enquête archivistique, il est apparu que 15 de ces "oubliés" sur le monument banyulenc étaient déjà inscrits sur d'autres monuments aux morts en France. Cependant, un seul de ces hommes n'a pu être retrouvé : ICHE Maurice (1889-1914). Pour remédier à cet oubli, nous avons oeuvré avec la municipalité et les élèves du groupe scolaire Aristide Maillol afin de faire installer au Carré militaire une plaque commémorative comportant les noms et prénoms des 108 Banyulencs "morts pour la France" durant la Première Guerre Mondiale. Ainsi le 11 novembre 2016, Les élèves Banyulencs dévoilent la plaque commémorative au Carré militaire.

     De 2015 à 2019, nous avons pleinement "utilisé" les informations que nous collections et que nous traitions, afin de remplir l'une des missions de notre association : La transmission du flambeau au public scolaire. Ainsi, nous avons créé et animé 5 projets pédagogiques portant sur la Première Guerre Mondiale, à l'attention des cycles 3 et 4, dont un projet qui a reçu le "label Centenaire" délivré par la Mission Centenaire 14-18.

2017-2019, la création de ce blog, ou la mise à la libre disposition du public, des informations récoltées dans les archives :

      Nos diverses enquêtes dans les dépôts d'archives ont généré une masse documentaire conséquente. En effet, en moyenne à chaque Banyulenc "mort pour la France" est rattaché un dossier composé de 0 à 5 documents, tels que l'acte de naissance, la fiche généalogique, la fiche de matricule, la fiche de corps, l'acte de décès, le journal de marche de son régiment, une photographie, le témoignage de la famille .... Sachant que notre liste comporte 108 noms, nous avons donc patiemment amassé et classé plus de 350 documents ! Comment mettre gratuitement et facilement à la disposition de tous, la masse des informations que nous avons colléctée ? En décembre 2017 nous avons créé sur le blog du Souvenir Français (comité de Banyuls-sur-Mer) le "Répertoire 14-18", que nous avons alimenté jusqu'au mois d'avril 2018.

     Pour chaque Banyulenc "mort pour la France", nous avons créé une fiche détaillant son état-civil, ainsi que les informations concernant son engagement militaire durant la Première Guerre Mondiale. Une fois établis les lieux et les causes de décès, nous avons travaillé à recontextualiser ces décès dans la chronologie de la Première Guerre Mondiale, tout en replaçant les lieux de décès sur la carte des différents fronts.

     Cette mise à disposition de notre travail sur internet s'est inscrite dans un mouvement plus général à la fois multiple, spontané et national. En effet, aussitôt lancée la commémoration de la Première Guerre Mondiale en 2014, a commencé à fleurir un nombre impressionnant de sites internets dédiés au recencement des Français "morts pour la France". De 2017 à 2018, notre comité est donc venu grossir ce flot, en créant sur le blog du Souvenir Français (comité de Banyuls-sur-Mer) le "Répertoire 14-18", puis en créant et en mettant en ligne Le blog des Poilus Montauriolencs.

   Cette floraison sur le médium qu'est internet, nous indique que dans un futur relativement proche, cette multitude de travaux de recencement, majoritairement à l'échelle d'une commune et souvent alimentée par les archives familiales (donc privées), finira par être regroupée et synthétisée au sein d'une immense base de données, afin de former une méta-source, dont la méta-analyse permettra d'apporter de nouveaux éclairages sur cette période. Ainsi est paru en 2014, aux pages 519-532 du volume n° 65 de la Revue économique, l'article rédigé par GILLES Henri, GUIRONNET Jean-Pascal & PARENT Antoine, et intitulé "Géographie économique des morts de 14-18 en France". Afin de répondre à la question suivante "la disparité régionale des morts de la Grande Guerre s’explique-t-elle seulement par des facteurs démographiques ?", les auteurs ont réalisé une méta-analyse en étudiant la base de données "Mémoire des hommes".  

     Cette projection dans un futur déjà présent nous a décidés à extraire ce repertoire de notre blog. Car, "noyés" dans la masse d'informations que nous avons postées sur notre blog depuis son ouverture en mars 2016, le "Répertoire 14-18", les fiches qui le composent ainsi que les différents articles qui permettent de recontextualiser leurs décès dans la chronologie de la Première Guerre Mondiale et les cartes qui permettent de localiser les lieux des décès, avaient perdu en visibilité. Ainsi au début de l'année 2019, avons-nous extrait toutes ces informations afin de les regrouper sur ce nouveau blog, entièrement et uniquement consacré aux 108 Banyulencs "morts pour la France" durant la Première Guerre Mondiale.

Conclusion, la création de ce blog comme témoignage pour les générations futures, de la mission que nous avons accomplie :

     Donc, de 2014 à 2019 soit six années durant, le comité banyulenc du Souvenir Français a eu le plaisir et l'honneur de pleinement oeuvrer pour retrouver dans les archives les noms et les prénoms des Banyuencs "morts pour la France", afin de leur rendre hommage et de faire vivre leurs mémoires. Nous avons ainsi découvert et réparé "l'oubli" de 16 Banyulencs sur le monument aux morts. Puis, nous avons partagé avec les différents publics, les informations que nous faisions émerger des archives. Enfin, les créations du "Répertoire 14-18" puis de ce blog, nous ont permis de réincarner (redonner de la chair à) ces hommes qui sont "morts pour la France" voila un siècle.

     Avec la création de ce blog d'une part, nous laissons en témoignage les parcours de ces 108 Banyulencs ainsi que les actions mémorielles que nous avons entreprises pour les honorer et commémorer le centenaire de la Première Guerre Mondiale. D'autre part, nous mettons notre travail à la libre disposition de tous les internautes (dans le cadre du respect de la législation française concernant la propriété intellectuelle et la recherche universitaire), en espérant que ce micro-travail local de recensement à l'échelle de la commune de Banyuls-sur-Mer, puisse alimenter dans un futur plus ou moins proche, les macro-recherches historiques qui seront ultérieurement menées pour afiner notre compréhension de la Première Guerre Mondiale.

 

Messieurs, à nous le souvenir, à vous l'immortalité.

27 décembre 2019

Le comité banyulenc du Souvenir Français et ses missions

     En 1871 le professeur alsacien François-Xavier NIESSEN (1846-1919) refuse l’annexion de sa région par l'Allemagne. Dès lors, il commence à oeuvrer activement pour montrer l'attachement des Alsaciens et des Lorrains à la France, et pour faire vivre dans la mémoire collective française le souvenir des provinces perdues. Dans son idée, l'entretien des tombes doit permettre de garder présent dans les esprits le souvenir des défunts et le sentiment de l'unité nationale. En 1887, aidé par le Député de la Meurthe-et-Moselle François de WENDEL, il fonde l'association Le Souvenir Français dont la mission est triple :

  • Notre mission patrimoniale : "Aucune tombe de « Mort pour la France » ne doit disparaître des cimetières communaux, aucun monument, aucune stèle combattante ne doit être à l’abandon. Cette ambition répond à deux réalités. Dans les cimetières communaux, un grand nombre de tombes familiales dans lesquelles sont inhumés des combattants « Mort pour la France » sont entrées en déshérence tant à cause de la suppression des concessions perpétuelles qu’en raison des déplacements géographiques des familles. Signalées à l’abandon, ces tombes sont supprimées et les restes des combattants rejoignent la fosse commune. Ainsi paradoxalement, l’opinion publique accorde aujourd’hui plus d’intérêt aux restes de combattants anonymes découverts  sur les champs de bataille qu’à ceux de combattants connus inhumés dans les tombes familiales. Sur le territoire national,  plusieurs centaines de milliers de stèles et de plaques ont été érigées ou apposées par les associations d’anciens combattants. La disparition progressive de ces associations entraîne l’abandon de ces sites. Afin de relever ce double défi, les comités du Souvenir Français entretiennent et rénovent des centaines de tombes en déshérence, fleurissent des milliers de tombes, en particulier dans les carrés communaux mixtes entre le 1er et le 11 novembre, et rénovent des centaines de monuments et des centaines de plaques en partenariat avec les collectivités territoriales."

  • Notre mission mémorielle : "Aucune cérémonie créée à l’origine pour enraciner le souvenir d’un événement historique local ne doit disparaître. Cette ambition répond elle aussi à deux défis. Le premier est lié aux journées nationales commémoratives. L’Etat a créé massivement des journées commémoratives nationales combattantes à la demande d’associations d’anciens combattants et d’associations communautaires. Si cinq journées ont été créées entre 1919 et 1954, huit l’ont été de 1993 et 2019. Ces journées commémoratives nationales rassemblent essentiellement ceux qui sont liés par leur histoire personnelle à l’événement commémoré. Or, le nombre de ces témoins (résistants, déportés, combattant d’Indochine, combattants d’Algérie…) diminuent. La question du maintien d’un calendrier commémoratif national aussi dense est aujourd’hui posée. Toujours mobilisés pour ces cérémonies, les adhérents du Souvenir Français (et les porte-drapeaux de l’association) se concentrent particulièrement sur les journées du 8 mai, du 14 juillet, du 11 novembre et sur les cérémonies du 1er novembre."

  • Notre mission de transmission : "Aucun élève ne doit quitter sa scolarité sans avoir visité au moins un site mémoriel combattant et avoir participé au moins à une cérémonie patriotique. Cette ambition est un défi qu’il est impératif de relever si nous souhaitons que le partage de l’histoire « soude » la Nation. Afin de réussir ce défi, Le Souvenir Français s’est mis au service du monde enseignant. Il apporte en particulier son aide financière aux voyages mémoriels organisés par des milliers d’enseignants. Chaque année, les comités du Souvenir Français subventionnent des voyages scolaires à destination des champs de bataille de 1914-1918, des plages du débarquement, des sites de maquis et des camps de déportation."

     En 1906, l'association Le Souvenir Français est reconnue d'utilité publique, puis placée sous le patronnage du Président de la République. En ce début de XXIème siècle, l'association compte nationalement 200 000 membres actifs tous bénévoles.

     Aujourd'hui, chaque département est dirigé par une Délégation générale qui gère les comités locaux (1 par commune ou par regroupement de communes). Le comité de la commune de Banyuls-sur-Mer est donc chapeauté par le Délégué d'arrondissement Albères-Vallespir, lui-même sous l'autorité du Délégué général pour le département des Pyrénées-Orientales, lui-même dépendant des instances associatives régionales et nationale. Ainsi, le comité banyulenc (comme tous les autres comités d'ailleurs) se trouve être l'extrêmité d'une d'une chaîne associative nationale. En sa qualité de dernier ET de premier maillon de cette chaîne, il appartient à notre comité de répondre à nos missions nationales à l'échelle de la commune de Banyuls-sur-Mer.

     Donc, outre notre participation annuelle aux commémorations nationales, nos actions quotidiennes pour entretenir les tombes ainsi que les monuments et les stèles commémoratives, avons-nous activement participé à la commémoration du centenaire de la Première Guerre Mondiale de 2014 à 2019. Les actions mémorielles que nous avons entreprises de 2014 à 2018, ont conduit en 2019 à la création de ce blog Les poilus banyulencs "morts pour la France" durant la Première Guerre Mondiale.

26 décembre 2019

Les 17 oubliés sur le monument aux morts de Banyuls-sur-Mer

     La comparaison de la liste de noms et prénoms gravés sur le monument aux morts de Banyuls-sur-Mer, avec les 4 listes livrées par la consultation des différents dépôt d'achives (Archives Nationales - base de données "Léonore", S.G.A. - Base de données "Mémoire des hommes", A.D.P.O. - Affaires militaires & Archives municipales - Registres d'Etat-Civil), fait apparaître 17 noms et prénoms qui ont été "oubliés", c'est-à-dire qui n'ont pas été inscrits sur le monument aux morts de Banyuls-sur-Mer :Monument aux morts de Banyuls-page-005

     Seize de ces "oubliés" sont inscrits sur d'autres monuments aux morts en France (Argelès-sur-Mer, Cerbère, Cordes-sur-Ciel, Lodève, Perpignan, Ponteilla, Port-Vendres, Seuzey et Toulouse), ainsi que dans des nécropoles nationales ("Bois-Roger" à Amblény, "Chemin des Dames" à Cerny-en-Laonnois et "Noviant-les-Près" à Noviant-les-Près). Cependant, un seul manque à l'appel : ICHE Maurice (1889-1914), dont le nom n'a pu être retrouvé sur aucun monument aux morts et dans aucune nécropole nationale.

     Afin de réparer cet "oubli", le 11 novembre 2016 le comité banyulenc du Souvenir Français en association avec la commune de Banyuls-sur-Mer et le groupe scolaire Aristide Maillol, Les élèves Banyulencs dévoilent la plaque commémorative au Carré militaire mentionnant les 106 noms et prénoms des Banyulencs "morts pour la France" durant la Première Guerre Mondiale, auxquels ont été ajoutés les noms et prénoms du soldat verdunois et du soldat toulousain tous deux morts à Banyuls-sur-Mer durant l'année 1916.


Pour lire les fiches des 17 "oubliés" sur le monument aux morts de Banyuls-sur-Mer, suivez les liens ci-dessous :

BAQUE Joseph (1894-1917) : nom et prénom inscrits dans la Nécropole nationale Bois Roger à Amblény (Aisne, 02)

BASSERES Jean (1877-1914) : nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Lodève (Hérault, 34)

BAUX Prosper (1892-1917) : nom et prénom inscrits dans la Nécropole nationale du Chemin des dames (Aisne, 02)

CAROLA Pierre (1873-1917) : nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Port-Vendres (Pyrénées-Orientales, 66)

CHELE Jacques (1882-1916) : nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Cerbère (Pyrénées-Orientales, 66)

DOUZANS Marie (1873-1914) : nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Cordes-sur-Ciel (Tarn 81)

ESCOUBEYROU Aimé (1898-1918) : nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Port-Vendres (Pyrénées-Orientales, 66)

GUITARD Paul (1883-1916) : nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Toulouse (Haute-Garonne, 31)

ICHE Maurice (1889-1914) : nom et prénom non inscrits sur un monument aux morts ou dans une nécropole nationale

JOUBE Michel (1873-1915)  : nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Port-Vendres (Pyrénées-Orientales, 66)

LAURENT Numa (1875-1916) : nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Seuzey (Meuse, 55)

LHOSTE Sauveur (1879-1914) nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Perpignan (Pyrénées-Orientales, 66)

PRATS Emile (1879-1915) nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Port-Vendres (Pyrénées-Orientales, 66) 

PY Pierre (1896-1916) nom et prénom inscrits sur le monument aux morts d'Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales, 66)

RAYNAL François (1880-1918) nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Cerbère (Pyrénées-Orientales, 66)

VILAREM Auguste (1892-1914)  nom et prénom inscrits dans la Nécropole nationale de Noviant-aux-Près (Meurthe-et-Moselle, 54)

VILLA Auguste (1877-1917) nom et prénom inscrits sur le monument aux morts de Ponteilla (Pyrénées-Orientales, 66)


23 décembre 2019

Le monument aux morts de Banyuls-sur-Mer, sculpté par Aristide Maillol en 1933

Monument aux morts de Banyuls-page-001

Monument aux morts de Banyuls-page-006

Monument aux morts de Banyuls-page-007

Monument aux morts de Banyuls-page-008

Monument aux morts de Banyuls-page-009

Monument aux morts de Banyuls-page-010

Monument aux morts de Banyuls-page-011

Monument aux morts de Banyuls-page-012

Monument aux morts de Banyuls-page-013

Monument aux morts de Banyuls-page-014

Monument aux morts de Banyuls-page-002

Monument aux morts de Banyuls-page-003

Monument aux morts de Banyuls-page-004


19) La signification du monument aux morts - Page 1

19) La signification du monument aux morts - Page 2

19) La signification du monument aux morts - Page 3

19) La signification du monument aux morts - Page 4

19) La signification du monument aux morts - Page 5

19) La signification du monument aux morts - Page 6

19) La signification du monument aux morts - Page 7


La conférence "Les monuments aux morts sculptés par Aristide Maillol et Raymond Sudre dans le département des Pyrénées-Orientales", qui s'est tenue le 18 avril 2015, et qui a été filmée par la chaîne YouTube Banyulsinfo (l'info locale de Banyuls-sur-Mer en vidéo) :


Pour découvrir les séances durant lesquelles nous avons mis les scolaires en activité devant le monument aux morts de Banyuls-sur-Mer, suivez les liens ci-dessous :

Les élèves banyulencs rendent hommage aux Poilus

Les collégiens à la découverte du patrimoine mémoriel

20 décembre 2019

L'exposition temporaire : Les Banyulencs dans la Grande Guerre

     Les 20 juillet 2015 et 25 juillet 2016, le comité banyulenc du Souvenir Français a eu le plaisir de recevoir les autorités durant le vernissage de l'exposition temporaire intitulée "Les Banyulencs dans la Grande Guerre". Installée dans le jardin de la Mairie, l'exposition s'est tenue du 20 juillet au 10 août 2015 et du 25 juillet au 07 août 2016. Durant ces quatre semaines nous avons eu le plaisir d'accueillir un public nombreux (2 000 visiteurs) et intéressé avec qui nous avons partagé notre mission associative ainsi que notre travail de recherches archivistiques.
Expo Souvenir Français - Panneau 0 - Affiche - Mars 2015

Expo Souvenir Français - Panneau 9 - Dans la tourmente - Avril 2015-page-001

Expo Souvenir Français - Panneau 1 - Se nourrir durant la guerre - Mars 2015

Expo Souvenir Français - Panneau 2 - Le courrier sur le front - Mars 2015

Expo Souvenir Français - Panneau 3 - Le rôle des animaux - Mars 2015

Expo Souvenir Français - Panneau 4 - Le froid la boue et la vermine - Mars 2015

Expo Souvenir Français - Panneau 7 - A chacun sa guerre 1 - Avril 2015

Expo Souvenir Français - Panneau 8 - A chacun sa guerre 2 - Avril 2015

Expo Souvenir Français - Panneau 10 - L évolution de l uniforme - Avril 2015-page-001


Le vernissage de l'exposition le 20 juillet 2015, la visite commentée de l'exposition le 21 juillet 2015 et le vernissage de l'exposition le 25 juillet 2016, filmés par la chaîne YouTube Banyulsinfo (l'info locale de Banyuls-sur-Mer en vidéo) :

 

 


Article paru dans L'INDEPENDANT du 27 juillet 2016, page "ALBERES-CÔTE VERMEILLE", rubrique "Banyuls-sur-Mer" :

Création du blog - Article Indépendant Exposition 2016

1914 : La carte interactive pour replacer les lieux où les Banyulencs sont morts pour la France

 


Pour lire les fiches des Banyulencs "morts pour la France" d'août à décembre 1914, suivez les liens ci-dessous :

"Dans les 1ers jours d'août 1914" : REIG Pierre (1893-1914) Soldat au 96ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Lunéville (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

18 août 1914 : AZEMA Louis (1890-1914) Soldat de 2ème classe au 142ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Rohrbach-lès-Bitches (57 : département de la Moselle) durant La bataille des frontières

18 août 1914 : DOUZANS Marie (1873-1914) Capitaine au 142ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Loudrefing (57 : département de la Moselle) durant La bataille des frontières

20 août 1914 : REIG Albert (1891-1914) Soldat au 80ème Régiment d'Infanterie (R.I), décédé à Dieuze (57 : département de la Moselle) durant La bataille des frontières

21 août 1914 : RABAT Prosper (1886-1914) Caporal au 44ème Régiment d'Infanterie Coloniale (R.I.C.) décédé dans le bois de Jaulny (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

24 août 1914 : SERVETO Jean-Marie (1893-1914) Caporal au 283ème Régiment d'Infanterie (R.I.) décédé à Etoy (55 : département de la Meuse) durant La bataille des frontières

26 août 1914 : CERVERA Raymond (1890-1914) Soldat de 2ème classe au 53ème Régiment d'Infanterie (R.I.) décédé à Einvaux (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

08 septembre 1914 : FEDABEILLE Isidore (1887-1914) Soldat au 22ème Régiment d'Infanterie Coloniale (R.I.C.), décédé à Saint-Rémy-en-Bouzemont (51 : département de la Marne) durant La bataille de la Marne

16, 17 ou 19 septembre 1914 : PI Camille (1877-1914) Lieutenant au 24ème Régiment d'Infanterie Coloniale (R.I.C.) décédé à Loivre (51 : département de la Marne) durant La bataille de la Marne

22 septembre 1914 : VILAREM Auguste (1892-1914) Soldat au 96ème Régiment d'Infanterie (R.I.) décédé à Bernécourt (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

24 septembre 1914 : MAILLOL Raymond (1890-1914) Soldat au 53ème Régiment d'Infanterie (R.I.) décédé à Flirey (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

06 octobre 1914 :  TUBERT Pierre (1880-1914) Sergent au 142ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à  l'hôpital de Toul (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

09 novembre 1914 : ROVIRA Pierre (1881-1914) Soldat au 53ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Zillebecke (Belgique) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

11 novembre 1914 : CANTE Pierre (1880-1914) Sous-lieutenant au 24ème Régiment d'Infanterie Coloniale (R.I.C.), décédé à Zillebecke (Belgique) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

22 novembre 1914 : BASSERES Jean (1877-1914) Capitaine au 142ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Zillebecke (Belgique) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

28 novembre 1914 : LHOSTE Sauveur (1879-1914)soldat au 126ème Régiment d'Infanterie Territoriale (R.I.T.), décédé à l'hôpital militaire de Perpignan (66 : département des Pyrénées-Orientales) d'une "maladie contractée en service (bubon suppure de l'aisne)"

29 novembre 1914 : ICHE Maurice (1889-1914) Soldat au 142ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Zillebecke (Belgique) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

14 décembre 1914 : BOUIX François (1894-1914) Soldat de 2ème classe au 143ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Wytschaête (Belgique) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

21 décembre 1914 : ALSINA Y COSTA Jean (1874-1914) Sergent au 1er Régiment Colonial du Maroc (R.C.M.), décédé à Mametz (80 : département de la Somme) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

22 décembre 1914 : SURROCA Auguste (1894-1914) Soldat de 2ème classe au 40ème Régiment d'Infanterie (R.I.) décédé à Forge (55 : département de la Meuse) durant La bataille des frontières

 

1914 : La carte interactive pour replacer les lieux où les Banyulencs sont morts pour la France

 


Pour lire les fiches des Banyulencs "morts pour la France" d'août à décembre 1914, suivez les liens ci-dessous :

"Dans les 1ers jours d'août 1914" : REIG Pierre (1893-1914) Soldat au 96ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Lunéville (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

18 août 1914 : AZEMA Louis (1890-1914) Soldat de 2ème classe au 142ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Rohrbach-lès-Bitches (57 : département de la Moselle) durant La bataille des frontières

18 août 1914 : DOUZANS Marie (1873-1914) Capitaine au 142ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Loudrefing (57 : département de la Moselle) durant La bataille des frontières

20 août 1914 : REIG Albert (1891-1914) Soldat au 80ème Régiment d'Infanterie (R.I), décédé à Dieuze (57 : département de la Moselle) durant La bataille des frontières

21 août 1914 : RABAT Prosper (1886-1914) Caporal au 44ème Régiment d'Infanterie Coloniale (R.I.C.) décédé dans le bois de Jaulny (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

24 août 1914 : SERVETO Jean-Marie (1893-1914) Caporal au 283ème Régiment d'Infanterie (R.I.) décédé à Etoy (55 : département de la Meuse) durant La bataille des frontières

26 août 1914 : CERVERA Raymond (1890-1914) Soldat de 2ème classe au 53ème Régiment d'Infanterie (R.I.) décédé à Einvaux (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

08 septembre 1914 : FEDABEILLE Isidore (1887-1914) Soldat au 22ème Régiment d'Infanterie Coloniale (R.I.C.), décédé à Saint-Rémy-en-Bouzemont (51 : département de la Marne) durant La bataille de la Marne

16, 17 ou 19 septembre 1914 : PI Camille (1877-1914) Lieutenant au 24ème Régiment d'Infanterie Coloniale (R.I.C.) décédé à Loivre (51 : département de la Marne) durant La bataille de la Marne

22 septembre 1914 : VILAREM Auguste (1892-1914) Soldat au 96ème Régiment d'Infanterie (R.I.) décédé à Bernécourt (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

24 septembre 1914 : MAILLOL Raymond (1890-1914) Soldat au 53ème Régiment d'Infanterie (R.I.) décédé à Flirey (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

06 octobre 1914 : TUBERT Pierre (1880-1914) Sergent au 142ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à  l'hôpital de Toul (54 : département de la Meurthe-et-Moselle) durant La bataille des frontières

09 novembre 1914 : ROVIRA Pierre (1881-1914) Soldat au 53ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Zillebecke (Belgique) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

11 novembre 1914 : CANTE Pierre (1880-1914) Sous-lieutenant au 24ème Régiment d'Infanterie Coloniale (R.I.C.), décédé à Zillebecke (Belgique) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

22 novembre 1914 : BASSERES Jean (1877-1914) Capitaine au 142ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Zillebecke (Belgique) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

28 novembre 1914 : LHOSTE Sauveur (1879-1914)soldat au 126ème Régiment d'Infanterie Territoriale (R.I.T.), décédé à l'hôpital militaire de Perpignan (66 : département des Pyrénées-Orientales) d'une "maladie contractée en service (bubon suppure de l'aisne)"

29 novembre 1914 : ICHE Maurice (1889-1914) Soldat au 142ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Zillebecke (Belgique) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

14 décembre 1914 : BOUIX François (1894-1914) Soldat de 2ème classe au 143ème Régiment d'Infanterie (R.I.), décédé à Wytschaête (Belgique) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

21 décembre 1914 : ALSINA Y COSTA Jean (1874-1914) Sergent au 1er Régiment Colonial du Maroc (R.C.M.), décédé à Mametz (80 : département de la Somme) durant La course à la mer, septembre-décembre 1914

22 décembre 1914 : SURROCA Auguste (1894-1914) Soldat de 2ème classe au 40ème Régiment d'Infanterie (R.I.) décédé à Forge (55 : département de la Meuse) durant La bataille des frontières

Les collégiens à la découverte du patrimoine mémoriel

     Banyuls-sur-Mer est le village natal du sculpteur Aristide MAILLOL. En 1933, l'artiste sculpte et offre à la commune son monument aux morts. Cette oeuvre forte, intime et poignante peut être considérée comme un des témoins de pierre racontant le traumatisme vécu par la population française face à violence de la Première Guerre Mondiale. Notre comité a ainsi accueilli les élèves de 3ème du collège Pierre Mendes-France installé à Saint-André, afin de leur transmettre la méthode pour décrire et retracer l'histoire d'un monument aux morts. Puis, nous nous sommes rendus au collège, afin d'aider les élèves a décrire et retracer l'histoire du monument aux morts de leur commune de résidence.Article - Scolaires - Page 1

Article - Scolaires - Page 2

Article - Scolaires - Page 3

Article - Scolaires - Page 4

Article - Scolaires - Page 5

Séance 2 : 

Article 2 - Scolaires - Page 1

Article 2 - Scolaires - Page 2

Séance 3 : 

Article 3 - Page 1

Article 3 - Page 2

Article 3 - Page 3

L'enquête d'une collégienne permet de renseigner une base de données européennes :

La recherche de Faustine pour Sorède - Page 1

La recherche de Faustine pour Sorède - Page 2

La recherche de Faustine pour Sorède - Page 3

La recherche de Faustine pour Sorède - Page 4

La recherche de Faustine pour Sorède - Page 5